On vous présente la Yohimbine, un alcaloïde présent dans l'écorce de l'arbre de Yohimbe, qui est couramment utilisé pour lutter contre les dysfonctionnements érectiles... Yohimbine : tout savoir sur cette écorce aphrodisiaque

La yohimbine est un alcaloïde contenu dans l’écorce de l’arbre de Yohimbe, qu’on trouve principalement en Afrique Centrale et en Afrique de l’Ouest. Sous forme de médicaments (de la catégorie des sympatholytiques), elle peut aider les hommes qui souffrent de dysfonctions érectiles à traiter le problème, et ainsi à retrouver une vie sexuelle saine et active. Voyons en détail le fonctionnement de ce produit naturel, ses vertus et tout ce qu’il faut connaître sur la prise de Yohimbine.

yohimbine

Comment agit la Yohimbine ?

On trouve la yohimbine dans l’arbre ouest-africain Pausinystalia yohimbe, et il s’agit d’une molécule à bases azotée – un alcaloïde – qu’on extrait pour la faire rentrer dans la composition de traitements destinés à lutter contre l’impuissance masculine ou contre l’hypotension orthostatique.

Elle fait partie des remèdes naturels les plus puissants pour traiter les troubles de l’érection, et elle agit rapidement après consommation. Il faut environ 30 minutes pour ressentir ses premiers effets, ce qui permet d’avoir une érection rapide et de ressentir le plaisir de manière plus intense. Pour les femmes, elle peut aussi stimuler la libido et le plaisir ressenti.

Elle produirait dans l’organisme une réaction chimique, qui augmenterait la production de certaines substances et stimulerait efficacement la fonction érectile.

Histoire : une écorce venue d’Afrique Centrale

C’est en Afrique centrale et en Afrique de l’Ouest, dans des pays comme le Cameroun, le Congo ou le Nigéria, que la yohimbine est utilisée comme produit naturel aphrodisiaque dans la médecine traditionnelle, depuis bien longtemps. Utilisée comme booster sexuel, mais également pour traiter des angines ou des problèmes d’hypertension, l’écorce de l’arbre de yohimbe a fini par quitter l’Afrique pour être proposée aux Occidentaux, souvent comme complément alimentaire afin de pouvoir suivre un traitement suffisamment dosé pour être efficace.

Avant l’apparition du Viagra et de ses dérivés (qui utilisent la molécule sildénafil pour aider les males à bander et à maintenir une érection), la yohimbine était l’un des seuls remèdes naturel reconnu comme efficace pour combattre l’impuissance masculine. Dans le commerce, il est vendu sous forme de chlorhydrate de yohimbine, proposé à différents dosages (de 1 à 6 mg). Comme nous le verrons plus bas, il est important de respecter une teneur minimale pour bénéficier des effets actifs de la yohimbine.

Etudes et recherches sur la Yohimbine : à quoi sert-elle ?

Les études menées sur l’écorce de yohimbine ont mis en lumières 3 domaines d’action principaux : la stimulation sexuelle, la lutte contre la dysfonction érectile et le traitement de la dysfonction sexuelle chez la femme.

Stimulation de la fonction érectile

La yohimbine serait capable d’accroître le flux sanguin qui se dirige vers le pénis et qui se gorge dans ses corps caverneux et de ce fait, d’augmenter la qualité des érections. En stimulant, dans le même temps, les capteurs de notre système nerveux qui ont pour but d’envoyer le signal d’excitation de plaisir aux organes génitaux, le produit agirait donc comme un aphrodisiaque naturel (1).

Il faut savoir que la yohimbine représente entre 1 % et 6 % de l’écorce, et que son action médicale nécessite une certaine concentration dans les médicaments. Certains produits vendus sont hélas trop faiblement dosés pour se révéler véritablement capable de stimuler la fonction érectile, car la yohimbine possède un indice thérapeutique très étroit, ce qui signifie que la différence entre une teneur efficace et sa teneur sans aucun bénéfice est proche, comme nous le verrons par la suite.

Yohimbine-hydrochloride

Traitement des troubles de l’érection

Le chlorhydrate de yohimbine, qui entre dans la composition des traitements répertoriés sous l’appellation de yohimbine, serait efficace pour traiter les dysfonctionnements érectiles, comme le montrent diverses études menées sur le produit entre 1994 et 2002 (2).

Des essais cliniques, répartis en 16 études pour 874 sujets, ont conclu que le produit était sain et capable d’améliorer les capacités sexuelles d’un homme. D’autres tests, effectués sur 474 patients, ont également noté les effets positifs de la yohimbine – sous forme de chlorhydrate de yohimbine -, et constaté qu’ils étaient supérieurs aux rares effets négatifs (3).

Enfin, une dernière étude – la plus récente (2002) – fait état de bons résultats pour améliorer la vie sexuelle de patients souffrants de problèmes d’érection pendant l’acte, notamment si sa prise était couplée à celle d’Arginine, un composant très présent dans la composition d’autres stimulants naturels.

Lutte contre les troubles sexuelles chez la femme

Les femmes, également touchées par des pertes d’appétit sexuel, pourraient avoir recours à la yohimbine pour booster leur libido. Si une première étude (en 1998) n’avait pas permis d’observer des nettes améliorations sur l’envie sexuelle des neufs patientes traitées, une seconde étude, en 2002, à cette fois-ci montré que la libido et que le plaisir pouvait être accrus, en combinant un traitement à base de yohimbine avec un traitement avec de la Arginine, avec une prise environ une heure avant l’acte.

Combattre la perte de libido en état dépressif

Si les troubles sexuels peuvent être causés par de nombreux maux, de la fatigue en passant par une consommation accrue d’alcool, il est notoire que la dépression entraîne également une très forte baisse de la libido, liée à des troubles dans la synthèse de la sérotonine.

Dans ce cadre-là, la yohimbine peut servir de booster sexuel, si on se fie à un groupement d’études menés entre 1992 et 1995, peut agir contre la baisse de libido en aidant le sujet traité à ne pas perdre ses désirs (4, 5).

Posologie de la Yohimbine

Comme nous l’évoquions précédemment, le produit utilisé pour combattre les troubles érectiles doit être suffisamment dosé pour être efficace. On trouve des traitements dosés entre 1 % et 6% (exprimé en Mg) et il faut savoir qu’en dessous de 1.6%, l’efficacité n’est pas reconnue. De même qu’au-delà des 6%, l’écorce de Yohimbe pourrait représenter un risque toxique, pour ce produit considéré comme modérément toxique, en injection principalement. Son indice thérapeutique étroit rend son dosage important, mais la posologie sera variable selon les troubles rencontrés par le patient, mais on peut se baser sur les indications suivantes.

En moyenne, il est conseillé de prendre entre 5.4 et 6 mg, 3 fois par jour. Il faut bien sur demander recommandation à votre médecin traitant pour vous assurer que ce dosage est convenable pour votre morphologie, votre âge et votre état de santé. Les doses sont sujettes à variations également en fonction de la gravité de vos troubles sexuels (6).

En général, les améliorations surviennent à partir de la 2e, voire de la 3e semaine de prise de la yohimbine.

Yohimbine utilisation

Les contre-indications  à connaître

Il est déconseillé d’avoir recours à la yohimbine dans les cas de figure suivants :

  • Si vous souffrez d’allergie ou d’hypersensibilité à l’un des composants du produit
  • En cas de maladie cardiaque
  • En cas de maladies des reins
  • Si vous êtes sujets à de l’hypertension ou de l’hypotension artérielle
  • En cas de trouble affectif bipolaire
  • Si vous êtes touché par un stress post-traumatique
  • En cas de grossesses / d’allaitement

Dans tous les cas vous devez demander l’avis de votre médecin traitant.

Les effets indésirables de la Yohimbine

A l’instar de la sildénafil, utilisé pour le viagra et les produits concurrents, la Yohimbine peut provoquer quelques effets indésirables chez certains patients. Ces effets ne seront pas ressentis par tous les utilisateurs – ils touchent environ 1% des sujets traités à la Yohimbine – mais s’ils apparaissent et qu’ils vous gênent, il faudra en parler avec un médecin (7, 8).

Parmi les effets secondaires recensés pour une prise normale de Yohimbine, on a :

  • Une certaine nervosité
  • De l’agitation
  • Des insomnies
  • Une plus forte irritabilité
  • Des maux de tête
  • Des nausées et des vomissements
  • Une sudation accrue
  • Des troubles gastro-intestinaux
  • Des irritations cutanées
  • Une envie d’uriner plus fréquente

Parmi les effets secondaires recensés pour une prise supérieure à la normale de Yohimbine, on a :

  • l’hypotension artérielle
  • une accélération du rythme cardiaque menant à des troubles cardiaques
  • des troubles respiratoires

Les interactions

Il peut se produire une interaction entre la yohimbine et les médicaments hypotenseurs, ce qui fait qu’on déconseille à ceux qui en souffrent de cumuler les deux traitements. Elle pourrait également réagir avec les antidépresseurs tricycliques, ainsi qu’avec les médicaments qui stimulent le système nerveux.

De plus, on sait que la Yohimbine peut interagir avec la caféine, entraînant alors une nervosité accrue et des tremblements. Il faudra donc faire attention à sa consommation, sous forme de café ou de dérivés dans les suppléments alimentaires.

Il est bon de savoir que certains utilisateurs combinent la prise de yohimbine avec celle de Vitamine C, car cette dernière permettrait d’augmenter la puissance des effets, ainsi que leur durée.

Découvrez également nos conseils sur: