Euforic

Pour une sexualité épanouie

Erection et alcool, les risques et troubles érectiles possibles Erection et alcool, les risques et troubles érectiles possibles
L'alcool a un effet désinhibiteur apprécié par les buveurs qui auront des rapports sexuels plus libérés. Mais connaissez-vous les conséquences de cet alcool sur... Erection et alcool, les risques et troubles érectiles possibles

Parmi les ennemis principaux de l’érection, on trouve l’alcool. C’est la capacité des breuvages alcoolisés de perturber les récepteurs nerveux – et donc les signes de l’excitation – qui empêche l’organisme de fonctionner correctement et qui rend un homme impuissant. Mais quel est son impact réel ? Suffit-il d’un verre pour souffrir de dysfonctionnements érectiles ? A partir de quelle dose l’alcool entraîne des troubles de l’érection chronique ?

On vous détaille le rapport entre la consommation d’alcool et les érections, en analysant les conséquences de ce breuvage sur l’excitation et sur vos rapports sexuels.

A lire : fatigue et érection, deux éléments incompatibles

L’érection et l’alcool ne font pas bon ménage

Pour avoir une érection de qualité, il faut être en mesure d’être excité, que ce soit par des stimulations physiques (comme des caresses, des baisers, …), des stimulations sensorielles (tel que des images, des sons, des odeurs…) ou bien via des stimuli psychiques issus de votre imagination.

alcool erection

Quand un ou plusieurs de ces éléments sont réunis, votre cerveau va envoyer un message à votre organisme qui va alors préparer l’érection. Les tissus péniens vont s’élargir, un afflux de sang sera envoyé vers votre sexe et les corps caverneux du pénis vont alors se gorger de sang. C’est ainsi que votre pénis gonfle et durcit, pour une érection permettant d’avoir un rapport sexuel satisfaisant.

Mais il arrive parfois que l’érection soit difficile à avoir voire compliquée à maintenir. Il est possible d’apprendre comment maintenir une érection, mais il est important de connaître les facteurs qui peuvent entraîner des troubles érectiles. On cite souvent le stress et la fatigue, le manque de testostérone bien souvent lié à l’âge, mais votre hygiène de vie est également primordiale pour bien bander.

Cela passe par une alimentation équilibrée et des excès contrôlés. Si le tabac ou les drogues ne sont pas bons pour vos érections, l’alcool n’est pas plus recommandable ! Découvrons les effets de l’alcool sur l’érection, selon les quantités consommées.

Les effets de l’alcool sur vos érections

Trop boire d’alcool va entrainer des changements dans votre organisme, qui vont troubler votre perception de l’excitation et du plaisir. On le sait, boire du whisky, du rhum, du vin, ou tout autre breuvage assez fort pour perturber vos sens vous impacte de différentes façons : perte de l’équilibre, difficulté à vous exprimer correctement, raisonnements troubles, mais également problèmes érectiles.

L’alcool va tout d’abord rendre la perception du plaisir plus difficile pour le cerveau, et ce dernier ne sera donc pas en mesure de transmettre les bons signaux à votre corps. Si vous ne parvenez pas à être excité, vous ne pouvez pas avoir de bonnes érections. Cela est notamment dû à une réduction de la production de testostérone par les testicules, qui empêche le cerveau de produire la dopamine utile pour bien bander.

Ensuite, c’est au niveau des vaisseaux sanguins et du flux de sang que l’alcool est néfaste. Il va en effet réduire la puissance du flux sanguin qui circule dans vos veines, ce qui complique la possibilité d’avoir des érections puissantes. Trop boire, c’est augmenter le risque de bander mou !

Il faut également noter que les boissons alcoolisées vont entraîner une déshydratation qui augmente l’hormone angiotensine, qui est associée aux troubles érectiles.

Mais à partir de quelle quantité l’alcool est mauvais pour les érections et quelles sont ses conséquences à longs termes ?

boire sexe résultats

Quel est l’impact de l’alcool sur l’érection : des chiffres parlants !

Nombreux sont les hommes qui vont boire un verre ou plus, afin de se désinhiber. Il est vrai que l’alcool à ce pouvoir qui permet par exemple de passer à l’acte avec un nouveau partenaire sans pression. Si on a parfois l’impression que l’alcool aide à bander, c’est en réalité l’effet libérateur qu’il induit qui favorise l’excitation : il est plus simple réduire les angoisses et le stress…en oubliant leur présence !

Mais en réalité, l’alcool réduit bel et bien les capacités érectiles. Dès le premier verre ? Pas tout à fait !

1 à 2 verres d’alcool : pour de meilleures performances ?

Boire en petite quantité peut favoriser de meilleures performances sexuelles, car il est vrai que vous aurez l’esprit plus libre et que vos fantasmes pourront alors se matérialiser plus facilement dans votre tête. De ce fait, boire 1 ou 2 verres d’alcool pourrait vous aider à améliorer la qualité de vos érections !

Un paradoxe, qu’il faut toutefois nuancer car rapidement, ce sont les effets négatifs de l’alcool qui prennent le dessus.

les effets de l'alcool sur les érections

De 2 à 5 verres : des difficultés accrues à bander ?

A partir de 2 verres, vous aurez l’esprit moins clair et plus la quantité d’alcool ingurgitée augmente, moins votre capacité érectile sera satisfaisante. Cela varie selon le gabarit du buveur et son habitude à boire, mais trop boire provoquera bien des dysfonctionnements érectiles, à causes des effets développés plus haut.

A partir d’une certaine dose, vous tomberez de sommeil avant même d’avoir pu penser à être excité. Dommage pour votre potentielle partenaire !

Les effets de l’alcool sur la sexualité

Chez les hommes comme chez les femmes, l’alcool à plusieurs effets généraux sur la sexualité. A petite dose, chez les deux sexes, l’effet désinhibiteur est bien présent mais l’homme a parfois du mal à jouir après avoir bu. De plus l’orgasme est bien souvent moins puissant.

En buvant plus de deux verres, les femmes perdent leur appétit sexuel quand les hommes auront beaucoup plus de mal à bander, à prendre du plaisir et donc à satisfaire leur partenaire.

Note :

A long terme, la consommation d’alcool sera néfaste pour les deux sexes : l’envie sexuelle sera en forte baisse et l’homme sera beaucoup plus susceptible de souffrir d’impuissance. Chez la femme, cela conduit  à des orgasmes bien plus faibles, voire à la disparition de ces orgasmes !

Autant de bonnes raisons de ne pas trop boire ? Il convient de nuancer ce constat, comme on vous l’explique ci-dessous.

Ça pourrait vous intéresser : des remèdes naturels pour mieux bander !

En soirée, au quotidien… à partir de quand l’alcool cause des troubles érectiles ?

En analysant les données précédentes, on pourrait penser que boire 1 verre ou 2 avant des rapports est une bonne idée. Mais ça ne l’est évidemment pas, car c’est le chemin le plus direct vers l’alcoolisme !

Boire un verre d’alcool par jour, c’est être alcoolique. Cela peut sembler violent mais c’est bel et bien le cas. Et l’alcoolisme n’est pas seulement mauvais pour vos érections, mais également pour votre vie sociale et pour votre quotidien, tout autant que pour votre santé. Cela conduit à de nombreuses maladies, physiques et mentales, et ce ne sera donc jamais la bonne solution. Saviez-vous que 71 % des hommes alcooliques souffrent de dysfonctionnements érectiles ?  Un chiffre éloquent qui vous fait bien comprendre que ce n’est pas la bonne solution.

D’ailleurs, il est bon de savoir que les dommages causés par l’alcool sur votre capacité érectiles sont parfois irréversibles. Malgré une abstinence d’alcool prolongée, on ne recouvre jamais ses pleines capacités sexuelles.

Mais qu’en est-il de boire un verre de temps en temps, lors d’une soirée ou d’un diner romantique ? Si c’est occasionnel, vous pouvez vous faire plaisir de temps à autre et profiter des effets de votre breuvage pour passer une nuit de plaisir intense. Mais que cela ne devienne pas une habitude !

A lire également : tout savoir sur le diabète et les troubles érectiles

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *